FR EN
39 bvd. Beaumarchais (Paris)
L’Annexe de DARWIN, 2, quai de Brazza (33)
T +33 1 77 45 36 50
F +33 1 40 29 43 85

39 bvd. Beaumarchais (Paris)
16, esplanade du Champ de Mars (Rennes)

T +33 1 77 45 36 50
F +33 1 40 29 43 85

Retour Home Retour Blog

Transition écologique au Japon

Programme Ecocities

Confronté à l’exigüité de son territoire, au vieillissement de sa population et à sa forte dépendance énergétique, le Japon a mis en place un programme de redéfinition de ses modèles urbains. Porté par le cabinet du Premier Ministre, le programme des « éco-cités du futur » vise à expérimenter de nouveaux systèmes de développement et structuration urbaine aux différentes échelles de l’archipel, de la communauté rurale de Shimokawa à la métropole internationale de Yokohama en passant par la ville de taille moyenne de Toyama. L’ambition est de faire de la transition écologique un moteur de croissance.

  • Petite commune forestière située sur l’Île de Hokkaïdo, Shimokawa (3.700 h.) vise à la fois l’autonomie énergétique par l’exploitation de ses ressources sylvestres (biomasse cellulosique) et un développement économique solidaire : les bénéfices dégagés par la restructuration de la filière bois locale permettront de financer une allocation de santé de 6.000 € par an pour chaque résident âgé de 65 ans et plus, tout en favorisant l’implantation d’entreprises destinées à la prise en charge des personnes âgées.
  • La ville moyenne de Toyama (420.000 h.) sur la côte de la mer du Japon concentre ses efforts sur la mobilité alternative, l’intermodalité tramway/bus/train et la production de nouveaux quartier autour des axes de transports collectifs.
  • Kashiwa (banlieue de Tokyo : 405.000 h.) mise sur la réduction des GES par un programme ambitieux d’écologie industrielle tout en s’appuyant sur des coopérations universitaires accrues.
  • La métropole régionale de Kita-Kyushu au sud du Japon (980.000 h.) oriente son développement sur les principes de la ville durable et verte, le recyclage des déchets, la valorisation des trames vertes et bleues. Confrontée au problème de vieillissement de sa population (10%), Kita-Kyushu favorise la participation des personnes âgées aux initiatives locales tout accélérant la création d’équipement de santé de proximité. C’est aussi une métropole de pointe dans les énergies renouvelables et l’économie verte.
  • Yokohama, seconde ville du Japon (3,7 millions h.) vise sur défragmentation de la ville organisée autour des axes de transports collectifs (réouverture de lignes ferroviaires abandonnées) et des bâtiments où les services de santé sont intégrés à la vie quotidienne pour plus de mixité générationnelle. L’accent est mis sur l’innovation dans les sciences de la vie, des scénarios énergétiques décentralisés et le développement du covoiturage avec des véhicules électriques.

> Plus d'info

Sources : BE Japon 608 – Ambassade de France au Japon