Le plastique, c'est fantastique

Le coût caché du plastique

Dans son rapport intitulé Plastiques : le coût pour la société, l'environnement et l'économie, le WWF passe en revue l'ensemble du cycle de vie des plastiques et conclut que  « chaque kilo de plastique nous coûte aujourd'hui dix fois plus cher à gérer qu'à fabriquer », Trois coûts sont pris en compte.

Le plus important est environnemental. En se basant sur le coût des services écosystémiques, les auteurs du rapport estiment que la pollution des océans associée au plastique produit en 2019 entraînera un coût minimum d'environ 3 100 milliards de dollars US (+/- 1 000 milliards) sur l'ensemble de son cycle de vie dans l'océan (un siècle, pour l'essentiel de ces coûts). Ce montant a été calculé sur la base d'études scientifiques évaluant la valeur des services rendus par les écosystèmes marins, la dégradation de ces écosystèmes liée aux déchets plastique ou encore le volume de ceux présents dans les océans. Le coût environnemental lié aux émissions de CO2 est quant à lui évalué à 171 milliards de dollars.

Vient ensuite le coût du plastique mis sur le marché en 2019 (environ 370 milliards de dollars) et le coût de gestion des déchets plastique (plus de 32 milliards de dollars).

En 2019, le déversement de déchets plastique dans l'océan a atteint 11 millions de tonnes. À l'horizon 2040, ce volume « pourrait tripler pour atteindre 29 millions de tonnes, [ce qui] porterait le stock total de plastique dans l'océan à 600 millions de tonnes », estime le WWF. Quant aux émissions de gaz à effet de serre (GES) associées au cycle de vie des plastiques, elles pourraient alors représenter « jusqu'à 20 % de l'ensemble du bilan carbone mondial ».